L'inscription sur notre forum nécessite une adresse mail valide.
Le lien est peut-être arrivé dans vos courriers indésirables, pensez à vérifier !

journal sm

Des récits qui ne manqueront pas de réveiller vos sens et votre imagination...
Répondre
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 18:03

"Une fois arrivée à la gare, rejoint le centre ville, prends place assise sur le banc et attend, obéis"

Une fois arrivée à la gare, je me change, je sais que je vais devoir affronter le regard d 'autrui, en même temps à choisir entre affronté les foudres de Maître, ou le regard d autrui, je prends le regard, tant pis. Jupe en cuir, corset, botte à talon, pour ne pas me sentir trop épier, je garde ma robe en laine jusqu’à destination, je sais bien que je vais devoir l'enlever, je sais bien que je vais devoir être sur ce banc, en corset et jupe. J'avance, je vérifies que je suis sur le bon chemin auprès de passant, le banc en vu, j'enlève la robe en laine, si maître me voit ainsi, çà risque de le froissé, mon but étant de lui plaire, je range ce qui me servait de cache, referme mon sac et me redresse, quelques pas et je suis au banc, je prends place assise, faites que dans cette ville pas un chat ne passe, je vous en pries.

Bon de toute évidence les vœux ne fonctionnent pas. Je me sens travestie et nue à la fois, je dois attendre, je dois attendre, et je ne sais pas ou maître se trouve je sens juste qu'il n'est pas loin, va t il apparaitre de derrière les buissons? Non il n'apparait pas, maître est présent m’envoie des messages, m'invite à me préparer les seins, je regarde à gauche, une mamie, à droite un enfant en vélo, je me regarde, sans rien faire habillée ainsi je suis déjà presque une hors la loi pour outrage à la pudeur, sur son message est inscrit "si tu peux", c'est rare que maître parle au conditionnel, et là dans ces conditions, non je ne peux pas. L'enfant en vélo à une dizaine d'année, il vient s'asseoir près de moi le plus naturellement du monde, il me regarde les yeux curieux et me demande,

"Bonjour tu fais quoi? "

Bon si il avait 20 ans je lui aurais répondu

"ben ca se voit non je fais le trottoir évidement, maintenant arraches toi."

Sauf qu'il en a dix, alors je sourie d'avec mon super sourire gênée et je lui répond :

"J'attends quelqu'un, et toi tu es tout seul? T'es pas censé être chez toi? "

"Moi j'attends mes parents. Celui que t'attends c'est ton mari? "

"euh non, non c'est .. un ami"

"C est ton petit copain?"

"Tes parents ils sont loin??"

Les parents sont arrivés, le môme m'a demander de regarder comment il savait faire du vélo, whaou tu sais bien faire du vélo , et plus tu t"éloigne plus je me calme.

mes lecteurs vont me demander à quoi sert cette introduction, :sweet: cela s'appelle une mise en condition, c'est ce que j'appelle la mise en place de la honte.

Maître m'autorise une cigarette, à la condition que je marche le long du trottoir. Quel goût aura ma cigarette ? Dans cette tenue à cet instant? Le mieux est il de se sentir gênée sur le banc à attendre que maître tombe du ciel ou est ce fumer en marchant sur le trottoir? Je souffle, oui je souffle beaucoup, je souffle et puis j'y vais, je me prête au jeu, je me prête beaucoup à leur jeux je trouve, ça ne me ressemble pas tellement, mais à présent que j'y suis, et bien, j'y suis on ne fait pas demi tour. J'aspire la nicotine je m'accroche à cela pour essayer de ne pas faire paraitre mon mal-aise. Aller regarde devant toi, et marche. D'une main la cigarette de l'autre le téléphone, le téléphone qui m'unis à mon propriétaire, mon Maître. Voilà je me raccroche à ma nicotine, et à mon maître. Le téléphone me sonne, un message:

"Joli bustier"

Et bien j'ai bien fait de me mettre en tenue avant d arriver sur le banc, j'ai bien fais de ne faire ce qu'il me demandait, il est là quelque part, me garde à l œil, me garde à vue. Je le remercies du compliment. Ce qui est rare parce que d'ordinaire, lorsque on me dit, quelque chose de ce style je rétorque, "oui c'est ça, fiche toi de moi, je préfère que tu te taise" enfin bon, dire tais toi à son maître ça fait pas vraiment parti du jeu ni des règles :oups: . Je veux miser sur eux, je me fais violence, je fais des choses auxquelles je ne suis pas habituée, je fais en sorte de faire mon possible pour eux. Marcher le long du trottoir dans cette tenue, ça lui plaît à lui, si ça lui plaît alors ça me plaît. Je préfère lorsque j'ai quatre murs autour de moi et qu'il n'y a que les participants présents, mais si pour lui plaire je dois affronté ce genre de chose, alors je le fais après tout, cette ville n'est pas la mienne je n'ai rien à perdre.

Maître surveille Maître me guide, il me demande de revenir au banc, et puis, finalement me demande de traverser la rue, ne pas tomber, essayer de garder un semblant de dignité. Sur ordre je dois regarder les vitrines, alors, je monte la rue, je descends la rue, je regarde les affichages publiques et puis je salue un serveur,

"ne vous en faites pas je regarde juste votre carte"
"Pas de souci mademoiselle"

Bénis sois tu serveur, bénis sois tu, de me parler comme si j'étais en jean et pull.

à nouveau un message, un message de mon propriétaire, qui me rappelle que je ne suis pas seule, il m'indique une porte, me demande d 'entrée.. J'y vais, je suis venue pour cette raison, pour le retrouver, j'ai affronter la jungle des passants, j'ai affronté les regards, j'ai été patiente, j'ai été obéissante, maintenant que je porte cet accoutrement j'y vais. Assit près d 'un petite table ronde, il est là, maître..

"Pose tes affaires"

J'obéis, je me déleste de mon sac, et avec mal, me déleste de mon manteau, avec du mal, parce que le bout de mes doigts piquent déjà, parce je n'arrive pas à ouvrir les boutons. Maître ne souffle pas, Maître ne s'en agacent pas, Maître est bon. Je suis sans manteau, encore plus nue, que dehors, mais je ne crains plus rien, je suis avec maître. Il me fait descendre des escalier en métal, je précise, parce qu’à chacun de mes pas, ça fait du bruit, alors qu'a chacun de mes pas j’essaie d'en faire le moins possible. Maudit soit celui qui les a inventés. Au bas des escalier, petite pièce, l'escalier et une porte, les murs dénudés, et le sol en béton, à sa demande je tourne le dos à mon maitre. Il vient près de moi et sauvage me mord le lob de l oreille. Je suis une sensitive du lob de l oreille, il me mords le lob de l oreille et je me liquéfies, je me fiche de l'endroit, je me fiche de l heure, je me fiche de mon apparence, je n'ai plus envie que d'une chose, je veux le sucer. A sa demande, je me retourne, me met à genoux il me gratifie en m'autorisant à le porter à ma bouche, sa voix est grave, son sexe généreux et moi je ne suis plus moi, moi je suis sienne.

"T'en avais tout envie que moi."
" oui maître"

Oui j'aime faire des fellations, j'aime faire des gorges profondes, parce que lorsque je sens grandir, grossir, durcir le sexe de mon maître, alors j'ai cette fierté de faire bien la chose, de faire presque l'affaire.
Sucer pour moi c'est plus naturel qu'embrasser, c'est même moins gênant.

Sucer son maître, c'est comme dire, voilà je me livre je suis à vous maître.

Arrive ce moment que j'aime moins, lorsque le maître ordonne " ça suffit"

Selon moi ça ne suffit jamais.

Il me fait me relever et s'approche dangereusement de moi, mon cœur s’accélère, je le ré-entends me dire au téléphone, à présent que tu es à nous, ton corps nous appartient on fait ce que l'on en veut, si on veut t'embrasser, on t'embrasse.

en moi il y a comme un moment de panique, je n'embrasse pas je n'embrasse jamais, je ne sais pas embrasser, j'embrasse mal, je ne veux pas embrasser. Ses lèvres s'avancent, ne pas paniquée, ne plus paniquée, ne pas fuir ne pas le giflée. Maître n'a pas conscience de tout ce que ça fait en moi.

"Je vais t'apprendre à embrasser, tu veux apprendre à embrasser?"

J'étais bien moi là entrain de le sucer, son sexe ferme grand, large dans ma bouche, à vouloir l'avaler jusqu'au fin fond de ma gorge. Là je dois lui répondre, je me vois mal lui répondre, euh non, les cours de langue c'est pas mon truc, alors, un peu désemparée, j'ai presque la larme à l œil, avec ma voix qui tremble, avec ma voix craintive, avec ma voix, celle que j'ai quand je ne sais plus réfléchir je m'entends lui répondre:

-Oui Maître.

sa bouche à ma bouche, sa langue au dedans, tourne la langue dans le sens des aiguilles du montre. Je suis malhabile, mal à l aise, maladroite, je ne sais même plus comment tourne les aiguilles d une montre. Je sais juste qu'à ce moment là, il a eut ce que je ne donne jamais à personne.
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 18:13

Bénis sois tu serveur, bénis sois tu, de me parler comme si j'étais en jean et pull.
Décédée de rire :lol:

Sympa, malgré le fait que j'ai envie de te violenter avec un Bescherelle. :o
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 18:43

Patron a écrit :
Décédée de rire :lol:

Sympa, malgré le fait que j'ai envie de te violenter avec un Bescherelle. :o
Je vais me faire cartonner par ma maîtresse tu veux pas me corrige?
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 18:44

Ashanee/Chance a écrit :
Je vais me faire cartonner par ma maîtresse tu veux pas me corrige?
Oh que oui je vais te corriger... :diable:
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 18:47

Patron a écrit : Oh que oui je vais te corriger... :diable:
Les fautes d écriture pour le reste arrange toi avec mes maîtres vilaine
Dernière modification par Ashanee/Chance le 20 mai 2015, 18:51, modifié 2 fois.
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 18:48

Ashanee/Chance a écrit :
Les fautes d écriture pour le reste arrange toi avec mes maître vilaine
J'en ai pour la soirée... :sweet:
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 18:49

Patron a écrit : J'en ai pour la soirée... :sweet:
Ben ca t occupe
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 18:50

Ashanee/Chance a écrit :
Ben ca t occupe
J'ai un truc à te dire. Dans mon bureau.
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 18:50

Je suis au taf la sms moi
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 18:51

GENRE tu donnerais presque des ordres :lol:
Mad'O
Langue Pendue
Messages : 7157
Inscription : 16 octobre 2013, 20:51
A remercié : 609 fois
A été remercié : 286 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Mad'O » 20 mai 2015, 19:02

comme d'hab, j'adore comment tu racontes..... c'est... poignant.


J'pourrais jamais faire du mal à une puce qui écrit comme ça :valfa:
Te lire, ça me donne envie de te protéger en fait :lol:


bon..... la suite avec impatience.......
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 19:07

Mad'O a écrit :comme d'hab, j'adore comment tu racontes..... c'est... poignant.


J'pourrais jamais faire du mal à une puce qui écrit comme ça :valfa:
Te lire, ça me donne envie de te protéger en fait :lol:


bon..... la suite avec impatience.......
Ah bon ? moi j'y foutrais bien des tartes :D
Mad'O
Langue Pendue
Messages : 7157
Inscription : 16 octobre 2013, 20:51
A remercié : 609 fois
A été remercié : 286 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Mad'O » 20 mai 2015, 19:25

oui mais moi j'suis une trop gentille :o


elle me donne envie de la protéger, aps de lui faire mal.....
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 19:29

:bik:
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 19:49

Z êtes censée dire whaou t as un maître qui déchire et pas faire un duel pour savoir si je vous donne des pulsions sadiques mesdames xd
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 20 mai 2015, 19:52

Ashanee/Chance a écrit :Z êtes censée dire whaou t as un maître qui déchire et pas faire un duel pour savoir si je vous donne des pulsions sadiques mesdames xd
Chut, jsuis sûre que ça lui fait plaisir :o
Mad'O
Langue Pendue
Messages : 7157
Inscription : 16 octobre 2013, 20:51
A remercié : 609 fois
A été remercié : 286 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Mad'O » 20 mai 2015, 20:10

Ashanee/Chance a écrit :Z êtes censée dire whaou t as un maître qui déchire et pas faire un duel pour savoir si je vous donne des pulsions sadiques mesdames xd

c'est vrai.... mais j'ai pas fait attention, je ne vois que toi dans tes récits :euh:
Biquette
Administrateur
Messages : 51735
Inscription : 12 mars 2011, 16:03
A remercié : 691 fois
A été remercié : 824 fois
Super record : 16
Record : 16
Victoires dans les Défis : 0
Contact :

Re: journal sm

Message par Biquette » 20 mai 2015, 20:44

C'est bien écrit, ça donne furieusement envie de lire la suite :)
...
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 22:34

Mad'O a écrit :

c'est vrai.... mais j'ai pas fait attention, je ne vois que toi dans tes récits :euh:
alors non seulement je fais trop de fautes mais en plus je passe pour une égocentrique totale :lol: ben heureusement que le week end prochain est prévu pour me punir :euh:
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 22:40

Biquette a écrit :C'est bien écrit, ça donne furieusement envie de lire la suite :)
oui ce serait bien que je finisse avant dimanche :hornet:
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 23:32

Pour maître, ce qu'il vient de se passer, cela lui semble naturel, normal sans impact.
-Demi-tour à genoux.
Je m’exécute, à mon âge, je viens d'embrasse un homme, de toute ma vie hormis baiser volés, j'ai dû embrasser 2 types en tout, et voilà cet homme sauvage, têtu, implacable, vient de m’embrasser parce que c'était là son envie du moment, parce que je suis en sa possession, il fait ce qu'il désire de moi. Je m'exécute oui, demi-tour, à genoux, les mains sur la tête. Je suis toujours avachis, enfin, toujours, non, souvent, voilà je suis souvent avachis, maître n'aime pas...
-Redresses-toi.

Je me redresse, ça va me faire mal, je vais encore avoir des courbatures, mais je me redresse.
Je suis malade, je renifle tout le temps, j'ai pris froid comme dit l'expression, du haut de l'escalier il m'entend, me scrute peut-être, même loin il est là, omniprésent;
-Arrête de renifler.
Une question, est-ce qu'il pensait que je renifle parce que je chouine? Où est-il conscient que je suis malade? Et puis la question s'éloigne, de toute façon je n'aurai pas mes réponses. Il faut que j'arrête de me poser sans cesse des questions qui n'auront pas de réponse, il faut que j'arrête d'essayer d'anticiper, il faut que je cesse. Ce sont eux qui ont choisi de miser sur moi, ils ont fait ce choix tous deux, je ne suis ni leur première, ni leur dernière. Je dois arrêter de me prendre la tête. Je dois savourer ces moments qu'ils m'offrent. Je respire par la bouche, ça me fait penser à mes cours d'endurance, je n'arrivais jamais à temps, mais au moins, je courais le nombre de tours exiger, quitte à passer la récréation à finir ces maudits tours, je n'abandonnais pas. Lorsque mes cuisses se font sentir, lorsque mes mollets commencent à trembler, lorsque mes genoux ont la bougeotte, lorsque ma nuque se contracte, une seule pensée... tenir la position.
-Redresse-toi, je fouille dans tes affaires.
Un sourire à mes lèvres, je n'ai rien à cacher. Maintenir la position. Je regarde le mur, je regarde le sol, je regarde les tuyaux je regarde l'escalier, ça ressemble à une scène d'un film, si ça n'y ressemble pas, alors ça devrait. On y mettrait en fond sonore comme les battements de cœur ou bien le tic-tac flippant, d'une horloge. Il m'a embrassé.
Je ne pense pas avoir précisé, maitre prend soin de moi, il est descendu me donner de quoi me mouché. Bon à ce moment-là forcément question, est ce pour lui, qu'il le fait? De manière à ce que je ne fasse plus de bruit . Ou pour moi? Oui on a dit plus de questions.


Combien de temps ainsi, pour une soumise ça ressemble toujours à une éternité.
Et puis soudain quelque chose se passe et tout mon corps et de nouveau en alerte.
Une autre voix masculine, une phrase du genre
-Pourquoi tu me fais venir?
et Maître qui répond:
-j'ai quelque chose à te montrer.
et bien sûr ce quelque chose, ça va pas être la part de cheesecake que je lui ai apporté ou bien les biscuits roses. Je serre les dents je me redresse je fixe le mur. À la seconde dans ma tête ça fuse, pour celles et ceux qui ont vu l'adaptation cinéma 99 francs, quand le "héros" déraille... et bien à la seconde dans ma tête ça fuse, je me vois entrain de me lever d'enlever les bottes, et de leur jeté à la figure, j'hésite entre çà et d'autres options tout aussi furieuses, ça ne dure qu'une seconde, j'entends leurs pas descendre l'escalier bruyant. Dans mon esprit, la voix de maître, qui me dit à nouveau, ton corps est à nous, nous pourrons si telle est notre envie te prêtait. Forcement, quand c'est un homme qui le dit, pour moi c'est de la flûte à bec. Il faut croire que maître ne se classe pas dans une de mes conceptions. Je n'ai qu'un mot à dire un seul petit mot et tout s'arrête, je le sais. J'attends de voir, et puis j'entends la seconde voix dire quelque chose du genre:
-mais euh c'est quoi ça?
Mon rythme cardiaque se calme, c'est bon, il ne se passera rien, je ne suis pas sa came.
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 20 mai 2015, 23:47

Maître me demande de le saluer, selon l'une de ses nombreuses règles, tout homme autre que mon maître doit être désigné par monsieur, toutes femmes autres que ma maîtresse répondra au nom de madame.
-Bonjour Monsieur.
Je n'ai plus aucune idée de l'intonation de ma voix, est-elle posée ou hésitante ne me demander plus, je ne saurai pas vous répondre. J'ai dit...
-Bonjour Monsieur.
L'inconnu me dit bonjour, je suppose qu'il a la trentaine. Maître poursuit:
-et bien c'est ma soumise, je te la prête si tu veux.
-Euh non, ce n'est pas vraiment mon truc.
Bénis sois-tu monsieur, tu aurais pu atteindre ma susceptibilité avec ces mots, mais non, tu me donnes juste raison.
Maître poursuit:
-tu es sûr?
Oui il est sûr.
-Au revoir monsieur.
Maître sait que ma position me travaille, mais maitre reste imperturbable. C'est sans doute pour cette qualité qu'il est le maître. Moi comme d'ordinaire, je fais du mieux que je le peux. Ils discuteront encore tous deux en haut pendant qu'en bas je serais encore toute perturbée, d'avoir placé autant de confiance en un seul être.
Patron
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: journal sm

Message par Patron » 21 mai 2015, 11:54

et bien sûr ce quelque chose, ça va pas être la part de cheesecake que je lui ai apporté ou bien les biscuits roses
Mais lol :bik:

Bon, la suite :o
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 21 mai 2015, 15:36

Patience patience svp
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 21 mai 2015, 18:19

Et puis... et puis j'entends à nouveau maître redescendre;
-Debout rhabille-toi!
Ah gloire à maître, je retrouve ma bipédie, je recouvre mes seins, je descends du plus que je le peux la satanée jupe et remonte le cuir des bottes.
-Remonte
Le son de mes pas sur les escaliers, revenir sur mes pas, mon sac et mon manteau, et la voix de maître
-Reprends tes affaires.
Me rhabiller.
Maître me tend de l'argent;
-Va te payer un verre au bar d'à côté.
Pas de question, pas de non, je prends ce qu'il me tant et je m’exécute.
-Assied toi au milieu, que tout le monde puisse te voir.
Je me tais, et prends place assise au centre de la terrasse couverte, je déglutis. Il me faut respirer. Maître est occupé, mais jamais absent, par SMS, je ne suis sa marionnette,
" entre, prend ce que tu veux, un cocktail, mets-toi au milieu, redresse-toi, ouvre ton manteau."
je suis docile, et même si je grince des dents, j'ouvre mon manteau, je me redresse...
"Tout le monde te regarde?"
la dizaine d'abrutis en face de moi, le couple deux tables à droite, j'entends même deux nanas situées derrière moi chuchoter;
-Oh t'a vu celle-là?
je réponds à Maître, c'est l'une de leurs règles, un mot, un geste de sa part, et je me dois d'avoir une réaction alerte.
-Beaucoup me regardent maître.
J'ajouterai bien, ils se demandent si c'est carnaval, mais non, soumise et humour, ne font pas bon mariage.
"Mais tu es à moi"
Rares sont ceux qui se flattent de m'avoir possédé, alors, lorsque je reçois ce message, je suis à nouveau décontenancée, mes yeux s'agitent et toisent l'endroit, le serveur bénis vient prendre ma commande, son regard est différent, c'est comme s'il dégageait de la sympathie, j'aurais dû faire plus attention à la voix, je commande un kir, de la carte c'est ce qui m'apparaît comme le moins expansif, et puis le kir, c'est bien ça fait fille. Je réponds à nouveau
-Oui Maître.
Ça va devenir ma phrase, dès que je dis autre chose que oui maître ça part en cacahuète.


La dizaine d'abrutis essaient de me dévisager, sans se faire repéré, je sens de la colère montée, je serre le poing, je serre les dents, je leur aurai bien jeté un verre d'eau sur chacune de leurs petites gueules de petits cons. Tenir bon, tenir bon, je tente quand même une sortie de secours:
-je peux sortir de cet endroit ou je suis considéré comme une femme à barbe Maître?
"non"
Les réponses de maître sont toujours limpides. Je bois le kir, en remerciant le serveur, précisément, j'ai du sortir une phrase dans le genre
-Merci chef.
Jamais je n'ai sifflé un kir aussi vite que celui-là. J'observe au-dehors, je vois maître dans la rue.
-Et maintenant je peux sortir maître?
"Viens"
Je le vois traverser la route, je me lève et fais le tour des tables, passe à coté du couple et à coté de la table de dix sans un regard. Allez-y, je n'en ai plus rien à faire, je dois suivre mon maître, et vous je vous souhaite une bonne branlette bande de cons. Bon alors bien sûr, je le pense mais je ne dis rien, mon regard est obsédé par mon maître. Je sors, je traverse, il tourne disparaît dans une autre rue, je me presse, il est déjà tout au bout, j’accélère le pas lorsqu'il disparaît à nouveau, et puis le voici près de sa voiture.
-Tes affaires dans le coffre toi à l'avant.
Sur les longs trajets j'aurais le droit de montée à l'avant.
Maître est un sacré joueur tout de même.
Biquette
Administrateur
Messages : 51735
Inscription : 12 mars 2011, 16:03
A remercié : 691 fois
A été remercié : 824 fois
Super record : 16
Record : 16
Victoires dans les Défis : 0
Contact :

Re: journal sm

Message par Biquette » 21 mai 2015, 21:32

Ca s'est passé sur combien de jours Ash ?
...
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 21 mai 2015, 21:34

là ce cheminement c'est euh genre quelques heures
Biquette
Administrateur
Messages : 51735
Inscription : 12 mars 2011, 16:03
A remercié : 691 fois
A été remercié : 824 fois
Super record : 16
Record : 16
Victoires dans les Défis : 0
Contact :

Re: journal sm

Message par Biquette » 21 mai 2015, 21:36

Wouah, ça rigole pas !

En tout cas, j'arrive parfaitement à visualiser les scènes, tu décris très bien les choses ;)
...
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 21 mai 2015, 21:38

Biquette a écrit :Wouah, ça rigole pas !

En tout cas, j'arrive parfaitement à visualiser les scènes, tu décris très bien les choses ;)
tu me rassure quand à ma limpidité :love:

:bik: ( smyle de celle qui se la pète)
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 22 mai 2015, 16:11

Je suis dans sa voiture, au-dehors la nuit est tombée, je n'ai pas de marche de manœuvre, je suis à son porté. Je préfère être à quatre pattes dans le coffre, au moins, lorsque je grimace j'ai une chance de le cacher. Là, non.
- Tu as aimé l'exhibition?
Je me redresse sur mon siège:
-j'ai aimé vous obéir maître.
-Écarte tes jambes.
J'écarte mes jambes et sa main vient faire l'état des lieux
-Tu es trempée c'est que tu as aimé.
Jamais d'alternative, jamais de questions à choix multiples, la seule réponse que je peux donné et qu'il attend:
-oui Maître.
-Occupe-toi de tes tétons, prépare-les, tu sais que je déteste te voir sans rien faire?
-Oui Maître.
L'avantage du corset, c'est que les seins en sortent facilement, de mes petites mains je les empoigne, les redresses, les palpes, j'attrape les tétons et je les tire au-devant de moi, le sein rond se transforme en pyramide. Mes yeux se plissent et je mords mes lèvres, mon corps est à lui il en fait ce don t il en veut. J'obéis docile.
-On a parlé de toi avec ta maîtresse.
Je mords mes lèvres, je serre les dents, je tire sur mes seins, je n'aime pas ce début de phrase. La phrase qu'il va me dire va me mettre en rogne, j'essaierai de ne pas le montrer, mais maître est fin limier, il va le sentir;
-Ça t'énerve?
-Oui maître.
je n'ai pu empêcher ma hargne de se faire entendre à ma voix.
-Et bien c'est comme ça et pas autrement.
Je n'en ai rien à faire, un mot de moi et tout ce petit monde s'écroule, s'envole, disparaît, je n'ai qu'un seul petit mot à dire, et tout est achevé. Je vais faire en sorte que cette décision-là, soit réfléchie, et non sortie via une de mes multiples impulsions.

On croise plusieurs voitures, et je me rappelle, avoir été topless, dans une voiture, il y a de cela plusieurs années, à l'avant, également, au côté de ma domina de l'époque, un sacré bout de femme, belle et lumineuse. Ce flash dure à peine une fraction de seconde. La voix de maître à nouveau:
-tu as compris?
-Oui maître.
et la route prend fin.

Mais la fin de la route, c'est le début d'autre chose.

-Prends tes affaires.
J'arrive chez eux, maîtresse n'arrivera que demain en fin d'après-midi, ce qui signifie que je vais me retrouver réellement seule auprès de maître, néanmoins maîtresse est tout de même présente, elle a demandé que je m'occupe de la vaisselle, et du ménage, et je pense qu'au moins ça, ça devrait être dans mes cordes. Ces occupations-là ne sont prévus que pour demain, ce soir je passe sur la table.
-Assied toi sur la table.
Table 4 places en bois, tout chez eux est en bois, du carrelage sur le dessus, je ne suis pas de celle que l'on pose sur les tables d'ordinaire, moi je suis celle qui casse les tables, aller la table soit ma copine s'il te plaît et tient sur tes pieds. Je m'assis d'abord, et puis...
-Allonge-toi sur le dos
Mon dos contre le carrelage, mes jambes écartées qui sont dans le vide, et maître entre ma jambe gauche et celle de droite. Je prends une grande bouffée d'oxygène. Je redresse mes jambes jusqu'à poser mes chevilles sur ses épaules, je me rapproche du bout de la table, être une soumise disponible. Maître plonge en moi et je défaille quasiment.
-Ah ben si ça va en fait.
Maître fait son stupéfait, je suis surprise moi-même, je n'ai pas cassé la table, et il peut entrer en moi, sans avoir à chercher l'entrée.
C'est dingue quand même l'effet qu'ils me font.
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 22 mai 2015, 16:42

Ce test passé, mon maître s'arme, de deux martinets, il tient toujours ses promesses, il m'avait promis de s'occuper de mes seins. Respire, il faut que je respire, mes bras le long de la table, mes mains agrippent les rebords, le premier coup arrive, et je me redresse, bordel ça fouette ces trucs.
-On va essayer l'autre.
nouvel essai même réaction, je suis sous le choc, ce truc sur mes seins... peut-être que j'anticipe trop, respire, respire, et ferment les yeux, nouvelle tentative, et à nouveau je me redresse, maître poursuit, instinctivement je couvre ma poitrine de mes mains, je bouge sur la table, j'aimerais être capable d'accueillir les lanières, mais je n'y arrive pas.
-Ne t'est pas véritablement maso toi en fait.
mon sang ne fait qu'un tour, et je me vexe, si je n'étais pas masochiste, je me fatiguerais pas à être ici et maintenant, je pense à mes visites et mes essais chez d autres dominants, je me revois très clairement, sur le sol, quasiment allongée, je me revois accueillir des coups comme si cela ne me faisait plus rien, je me réentends rire, j'entends le partenaire me dire
- Tes nerfs lâchent.
Je me souviens du plaisir éprouvé à ce moment-là, plus fort plus profond, plus véritable que n'importe quelle bite puisse me donner. Si je suis masochiste, je suis masochiste et soumise, [/i;; -
-Attachez-moi Maître.
-Non.
-Va te mettre sur le lit.
sanglotante entre la douleur instantanée et ce sentiment étrange de frustration je réponds
-Oui maître.
Mad'O
Langue Pendue
Messages : 7157
Inscription : 16 octobre 2013, 20:51
A remercié : 609 fois
A été remercié : 286 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Mad'O » 22 mai 2015, 17:20

Ashanee/Chance a écrit : je me revois très clairement, sur le sol, quasiment allongée, je me revois accueillir des coups comme si cela ne me faisait plus rien, je me réentends rire, j'entends le partenaire me dire
- Tes nerfs lâchent.
Je me souviens du plaisir éprouvé à ce moment-là, plus fort plus profond, plus véritable que n'importe quelle bite puisse me donner.

j'ai déjà ressenti ça, et c'est vraiment puissant.....

par contre je peux pas me mettre dans ces états là à chaque fois, et parfois quand je le veux, je n'y arrive pas. il faut, je pense, tout un ensemble de données réunies pour que ça fonctionne.


tu me donnes envie de me faire frapper, merci :)
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 22 mai 2015, 17:32

Merci à toi mado
obasT
Communicatif
Messages : 526
Inscription : 26 juin 2011, 00:52
A remercié : 0
A été remercié : 0
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par obasT » 26 mai 2015, 00:50

Content de voir que tu es sortie de ta stase et que ça te réussisse (en tout cas ça a l'air globalement), Asha' :cecyls:
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 26 mai 2015, 09:25

T as vu je vais même peut être reprendre les études xd
obasT
Communicatif
Messages : 526
Inscription : 26 juin 2011, 00:52
A remercié : 0
A été remercié : 0
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par obasT » 26 mai 2015, 15:36

De bien bonnes nouvelles :)
Aspartam_
Volubile
Messages : 3127
Inscription : 09 mai 2013, 16:37
A remercié : 38 fois
A été remercié : 105 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Aspartam_ » 13 juin 2015, 23:39

C'est vraiment très prenant, quand on lit. Je serre les dents pour toi, avec mon sale caractère! ^^
"Fuck your rules, who are you to tell me what I can or can't do, fuck you bitch, you just want to be me!"
Ashanee/Chance
Bavard
Messages : 1893
Inscription : 29 avril 2011, 17:42
A remercié : 0
A été remercié : 6 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Ashanee/Chance » 15 juin 2015, 19:17

Aspartam_ a écrit :C'est vraiment très prenant, quand on lit. Je serre les dents pour toi, avec mon sale caractère! ^^
^^ t en fais pas je vais bien :caine:
Adele
Loquace
Messages : 1074
Inscription : 13 janvier 2016, 23:35
Localisation : Paris
A remercié : 13 fois
A été remercié : 25 fois
Super record : 0
Record : 0
Victoires dans les Défis : 0

Re: journal sm

Message par Adele » 20 février 2016, 13:19

Merci pour ce récit Ashanee/Chance.

y aura-t-il une suite ? :) :)
"Tout ce que l'homme imagine, existe quelque part"
Lewis Caroll
Répondre